Ecole Feng Shui du Sud-Ouest – Formations, Expertises – Toulouse, Mazamet, Albi, Castres

Joëlle DEGRYSE – COQUILLE BONHEUR – 09 86 35 62 23


La salle de bain Feng Shui

LA SALLE DE BAIN FENG SHUI

Autrefois considérée comme une pièce utilitaire où l’on se décrassait, la salle de bain était loin de susciter notre intérêt en matière de décoration et d’aménagement.
Aujourd’hui, il en va tout autrement : la salle de bain est devenue un espace de bien-être, de détente et son aménagement revêt la même importance que le reste de la maison. On se plaît à y passer du temps à se bichonner, se détendre dans un bon bain chaud et à prendre soin de son corps.

Le Feng Shui va donc s’occuper de cet espace, non pas comme un lieu où s’évacue l’énergie, comme c’est le cas pour les toilettes, mais comme un espace à part entière où décoration et aménagement seront soignés.

Tout d’abord, puisque nous venons de mentionner les toilettes, il convient de préciser qu’en Feng Shui il est vivement conseillé de séparer les toilettes de la salle de bain. Contrairement à la salle de bain, les toilettes demeurent un lieu « d’évacuation ». L’énergie du secteur a donc tendance à s’échapper par les toilettes, d’où le principe récurrent que vous trouvez dans tous les livres de Feng Shui qui conseille d’abaisser la lunette des WC après chaque utilisation.

D’une manière générale, il est préférable que la salle de bain puisse bénéficier de larges ouvertures vers l’extérieur afin de permettre une bonne aération pour pallier à l’humidité ambiante. Cette pièce mérite autant qu’une autre de recevoir la lumière du soleil afin de pouvoir y mettre des plantes et rendre l’espace plus vivant et plus accueillant.

Lors d’un projet de construction ou de réaménagement, nous essaierons de mettre la salle de bain dans le secteur de l’élément Eau, c’est-à-dire au Nord. Dans ce cas, les couleurs mêlant les éléments Eau, Bois et Métal seront appropriées, bleu, vert, gris et blanc, en privilégiant la teinte bleue liée à l’Eau. Dans ce type l’aménagement, on pourrait mettre un sol en lino gris (Métal), du carrelage bleu et blanc au mur qui sera bleu (Eau) et coordonner avec des serviettes dans les mêmes tons. Les plantes (éléments Bois) viendront rajouter la touche finale à l’équilibre de la pièce.

salle de bain

Si votre salle de bain ne se trouve pas au nord, pas de panique ! Le Feng Shui, art de l’équilibre, va utiliser les éléments présents pour harmoniser l’espace. Par exemple, si votre salle de bain est à l’Est ou au Sud-Est, c’est l’élément Bois qui doit dominer et l’élément Eau présent va stimuler le secteur de manière bénéfique. Si en revanche, votre salle de bain se trouve dans un secteur Terre, c’est-à-dire au SO, NE ou au centre, l’élément Eau présent dans le lieu n’est pas propice au bon équilibre énergétique de ces secteurs. Dans ce cas, il faudra augmenter la présence de la Terre tout en atténuant celle de l’Eau. Cette fois, nous miserons donc sur des couleurs Terre plus chaudes : orange, ocre, terre de sienne. Le sol sera de préférence carrelé pour retrouver la forme carrée,  symbolique de la Terre, avec, pourquoi pas, une couleur Métal (blanc cassé par exemple) pour équilibrer l’ensemble.

Pour une salle de bain à l’ouest ou au nord-ouest (secteurs Métal), nous privilégierons des couleurs comme le blanc, le gris mais aussi les couleurs Terre telles le jaune ou le beige qui pourront venir égayer les premières plutôt neutres.

Quant à une salle de bain au Sud, elle fera la part belle au Bois et à la couleur rouge de l’élément Feu car l’Eau n’y est pas la bienvenue. Les couleurs chaudes de la Terre pourront venir compléter l’harmonie du lieu.

Quelque soit le secteur, nous voyons que le Feng Shui permet d’équilibrer les énergies soit avec la couleur des murs soit par le choix du sol (carrelage, parqué, lino…) soit encore par le choix de la décoration (stores, rideaux de douche, frises murales…) mais aussi par la couleur de vos serviettes !

L’idée étant de ramener dans le secteur où se trouve votre salle de bain l’élément qui doit primer.

tableau élémentcycle éléments

Le cycle des cinq éléments en Feng Shui

En périphérie, le cycle nourricier ou d’engendrement. C’est le mouvement naturel des énergies.

A l’intérieur, le cycle destructif ou de contrôle. A éviter si l’on souhaite trouver l’équilibre.

Article de Joëlle LARSON publié dans le numéro 20 de la revue STRADA – Printemps 2013
http://www.strada-dici.com/

Contactez-moi pour plus de renseignements.

Publicités


Une autre approche du Feng Shui

UNE AUTRE APPROCHE DU FENG SHUI

Dans une société en mal de repère, le Feng Shui, avec son aura exotique taoïste,
apparaît comme une valeur sûre. Les médias l’ont bien compris car, outre les
émissions de télévision où l’on parle volontiers de Feng Shui, les magazines
regorgent de toutes sortes d’articles sur le sujet. Le Feng Shui y est abordé sous
l’angle de la décoration, à savoir l’aménagement intérieur, les jeux de couleurs,
les volumes, les orientations et autres subtilités qui passionnent les Français dont
les dépenses en matière d’habitat n’ont fait que croître ces dernières années allant
jusqu’à dépasser leur budget alimentation !

Le Feng Shui est certes un art décoratif qui canalise et équilibre l’énergie d’un
lieu, mais il est avant tout un formidable outil de développement personnel, de
connaissance de soi et de changement. Quand on déclare vouloir « changer son
intérieur », il s’agit en fait de « changer son SOI intérieur », de se changer soi-
même. Quelle aventure ! Comment un simple objet posé à un endroit donné
peut-il influer sur ma vie ? Et pourtant ceux qui ont tenté l’expérience ne peuvent
que s’émerveiller devant leurs résultats. Cela ne veut pas dire pour autant que le
changement soit facile, loin de là. Comme tout outil de connaissance de soi, cela
demande de la patience, de la persévérance et de l’attention. Il s’agit d’être attentif
à tout changement dans sa vie quotidienne en liaison avec notre habitat. Ranger,
classer, nettoyer prennent un sens plus large. Il ne s’agit plus de corvées mais de
présence et d’attention à tous ces actes de la vie quotidienne qui deviennent sources
de changements et d’ouverture au nouveau. En mettant notre cœur dans tous ces
petits gestes ordinaires, nous devenons acteurs de notre vie au lieu de la subir, nous
reprenons notre pouvoir créateur.

Pour conclure nous pouvons dire que le Feng Shui semble a priori soigner l’habitat
mais en fait c’est l’habitant qu’il soigne, qu’il détend, qu’il transforme, qu’il fait
évoluer. Et plus nous devenons conscients de l’interaction entre notre habitat et
nous-mêmes, plus nous serons à même de changer en nous et autour de nous ce
qui ne nous convient pas. Le pratiquant en Feng Shui est quelqu’un qui travaille
autant sur lui que sur son habitat et qui tend à ce que celui-ci soit un reflet de son
individualité qui confère à son lieu de vie son aspect unique.

Article de Joëlle LARSON publié dans le numéro 14 de la revue STRADA – Automne 2011
http://www.strada-dici.com/

Contactez-moi pour plus de renseignements.